26 mai 2019

dernières élections

pour un réchauffement à moins de 2° ?

Ecoutons les climatologues !

Le réchauffement climatique doit devenir plus qu'un paragraphe parmi d'autres des programmes politiques.

L'ensemble des pays européens sont en retard sur l'agenda des diminutions des gaz à effet de serre.

De par le monde, et aussi en Belgique, les climatologues sonnent le tocsin !

-

"Tous mes collègues sont frustrés par le décalage entre l’analyse, le constat scientifique qui est clair depuis longtemps et la faiblesse de l’action politique et économique pour réduire les émissions et protéger l’habitabilité de la seule planète habitable du système solaire."

"Il faut réduire plus rapidement les émissions de gaz à effet de serre", selon Jean-Pascal Van Ypersele sur la Première

GIEC : rapport spécial 1,5%

Les contraintes sont physiques !

L'accumulation de gaz à effets de serre (GES) est un phénomène physique complexe que nous ne pouvons "négocier".

On ne peut dépasser une certaine quantité de ces gaz dans l'atmosphère, sous peine de ne plus pouvoir maîtriser le processus.

"L’usage des combustibles fossiles est responsable de 82% des émissions anthropiques actuelles de CO2 (charbon 35%, pétrole 31%, gaz 16%)." (source : B. Durand)

L'exploitation exponentielle de ces "fossiles" a amené les concentrations à un niveau tel que le dérèglement climatique porte déjà atteinte aux conditions de vie sur terre.

Passé un certain seuil, dont nous sommes déjà beaucoup trop proches, l'avenir même de notre civilisation est menacé.

"Même un réchauffement de 2°C aura des conséquences importantes" - Afp sur lalibre.be

Décryptage :

L'agenda est précis :

Dès 2022 les émissions doivent baisser chaque année de plusieurs pourcents.

Selon l'effort fourni, le réchauffement sera contenu à 1,5°, 2°, 3° ou plus ...

Votons Climat !

Il est plus que temps que tout soit mis en oeuvre pour combattre le réchauffement climatique. Dans cette bataille, chaque décision compte.

Il revient aux candidates et candidats de développer leurs propositions :

"Comment, chaque année, diminuer les activités fortement contributrices en émissions ?"

"Quelles alternatives mettre en place ?"

Aux électrices et électeurs d'orienter leurs choix. Il est urgent de voter "climat".

Quelques chiffres

Coalition climat